Blog

Il n’a jamais été aussi peu cher d’entreprendre

Pour lancer son projet il y a de moins en moins besoin d'argent

Avec le temps, les technologies sont moins chères et de plus en plus accessibles. Pour les startups, c’est pareil. Il faut de moins en moins d’argent pour entreprendre.

Prenons l’exemple de l’ordinateur : Au départ, il y a un appareil qui est très cher et fabriqué en petites quantités. Puis un jour, quelqu’un découvre comment le rendre bon marché. Alors, la voie à suivre est tracée pour les autres constructeurs et le jeu de la concurrence fait le reste. Rapidement, les ordinateurs deviennent à la fois moins chers et plus puissants.

C’est la loi de Moore. Ce n’est pas une théorie scientifique, mais un ensemble d’observations et de prédictions faites par le cofondateur d’Intel, Gordon Moore, qui dit ceci :

Les startups sont de moins en moins chères à lancer

Ainsi, l’Iphone que nous avons en poche est plus puissant que l’ordinateur  qui a permis le lancement de la fusé Apollo en 1970.

Il arrive la même chose aux startups. 


Les coûts d’infrastructure fondent comme neige au soleil 

Le témoignage de Joel Kraus, fondateur de la startup Excite dans les 90’s, est tout particulièrement intéressant :

« En 1993, nous devions acheter et continuer à payer pour la maintenance de tout ce dont nous avions besoin pour construire notre environnement : systèmes d’exploitation, compilateurs, serveurs Web, serveurs d’applications, bases de données. Si c’est ça que vous appelez l’infrastructure, alors nous avons payé pour cela […]. Aujourd’hui, l’open source est la norme. Obtenez-le n’importe quand et n’importe où : Linux, Tomcat, Apache, MySQL, etc. Pas de coût de licence, pas de maintenance ». 

Les coûts pour créer son propre site web n’ont plus rien à voir avec ceux d’hier. Grâce à l’open source, c’est devenu quelque chose d’accessible.

Dans certains cas, il n’est même plus nécessaire de financer son site pour se lancer. Certaines startups, plutôt que de développer leur propre infrastructure, font le choix, au moins le temps de valider leur concept, d’utiliser celles qui existent déjà.

C’est le cas notamment du fondateur de Groupon, Andrew Mason.

En 2008, il cherche à valider son idée à savoir si des personnes seraient prêtes à payer pour bénéficier de coupons de réduction valables pour des dîners au restaurant, des concerts et autres activités. Pour tester rapidement son idée d’achats groupés, Andrew décide de lancer un simple blog wordpress. Les deals sont ajoutés manuellement par son équipe et les coupons sont envoyés par email, en simple format PDF ! Archaïque mais astucieux, ce moyen permet à l’entrepreneur de valider son idée sans débourser des sommes folles pour développer sa propre infrastructure.


Marketing : faire beaucoup plus avec beaucoup moins

En publicité, Il y a un vieil adage qui dit « Je sais que la moitié de mon argent est gaspillée. Le problème c’est qu’on ne sait pas quelle moitié ».

Auparavant, il fallait dépenser beaucoup d’argent pour passer à la TV, la radio, ou dans le journal local… pour un impact difficile à mesurer.

Dorénavant, avec de l’ingéniosité et quelques outils tels que Google Adwords, ou encore Facebook Ads, il est possible de faire des miracles. Ce qu’a réalisé la startup Bricool en la matière est remarquable.

Bricool, c’est un concept de conciergerie du bricolage. Fondée par Candice et Emilie, la plateforme met en lien des personnes qui ont besoin de faire des travaux chez eux et des professionnels (plombiers, peintres, etc.).

Pour attirer les utilisateurs, les 2 associées imaginent un plan original : Elles créent leur propre concurrent, mais pas n’importe lequel. Elles créent www.monbeaubricoleur.fr une plateforme qui fait la promesse de vous envoyer un bricoleur beau gosse réparer votre plomberie.

Growth marketing pour les startups

La stratégie fonctionne à merveille, en cinq jours, elles ont récupéré plus de 500 leads correspondant à leur cible et plus de 10 000 pages vues.

Le Search Engine change tout. Mais la vraie révolution est la capacité à atteindre les petits marchés à un prix abordable. Vous pouvez savoir, à moindre frais, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Les géants Google et Facebook permettent à la fois de faire du marketing de niche et du marketing de masse (à condition de pouvoir acheter suffisamment de mots-clés).


La baisse des coûts rend accessible l’entrepreneuriat. C’est une bonne nouvelle et il y en a d’autres qui rendent l’époque que nous vivons particulièrement intéressante :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *