Blog

Créer une startup, c’est devenu facile.

Lorsque l’on se met à compter les chewing-gums sur le trottoir, on en trouve un, puis deux…. et très vite on s’aperçoit qu’il en est recouvert. Pour les startups, c’est pareil. Le mot est sur toutes les lèvres, dans tous les articles de la presse spécialisée. Et pourtant, peu de gens savent  ce qu’est réellement une startup.

A force de storytelling et de raccourcis, les entrepreneurs sont de plus en plus confiants et de moins en moins préparés. Une douce illusion s’est installée parmi nous : créer une startup serait chose facile.

J’ai vu trop de personnes toquer à la porte avec « 2 500 euros, un copain et une bonne idée de réseau social ». Alors il faut le rappeler, le répéter : Entreprendre c’est difficile.

Entreprendre nécessite un effort colossal, une puissante énergie. Et la plupart du temps les efforts ne sont pas récompensés. Sur dix starturpers qui ont investi leur argent, dépensé des mois d’énergie, passé des nuits d’insomnies, oublié l’anniversaire de leurs amis ou famille, neuf de ces starturpers finissent par abandonner. Statistiquement, créer une startup c’est se donner 9 chances sur 10 de finir au fossé.

Il ne s’agit pas ici ni de hisser la startup sur un piédestal ni de minimiser les exploits réalisés par tous ces entrepreneurs qui réussissent et que j’admire.


Entreprendre est devenu beaucoup plus accessible

En revanche, je veux dire à quel point nous vivons une époque extraordinaire. Le jeu n’a jamais été aussi ouvert pour entreprendre. L’art de la programmation a recours à des codes et des langages devenus plus simples. Des capacités de stockage massives sont disponibles à un prix raisonnable en quelques clics. La culture de l’open source favorise aussi l’accès à une pléiade d’informations qui étaient jusqu’alors protégées. Pour de multiples raisons, les barrières n’ont jamais été aussi basses. 

C’est pour cette raison d’ailleurs que Paul Graham, fondateur du célèbre accélérateur américain le Ycombinator, n’investit plus que 120 000 $ dans les startups qu’il incube. Il considère que cette somme est suffisante pour lancer une startup. Et nous allons voir en détail pourquoi.

Avant toute chose, permettez-moi de préciser (rectifier) mon titre  :

Créer une startup, c’est devenu facile. Créer une startup, c’est devenu plus accessible.

Au moins pour quatre raisons :

  1. Parce il y a besoin de moins en moins de capital pour lancer sa startup ;
  2. Parce que ce même capital est de plus en plus accessible ;
  3. Tout comme le savoir qui est à portée de clics ;
  4. Parce que les investisseurs font enfin confiance aux jeunes (car ils ont compris qu’ils avaient un truc en plus).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *